Commerce extérieur : toujours pas d'embellie

Contrairement aux espoirs, la France est partie pour une nouvelle année noire pour le commerce extérieur. Au premier semestre, le déficit a atteint 33,5 milliards d’euros. Le mois de juin a été particulièrement mauvais avec un déficit à 6,2 milliards d’euros, un des chiffres les plus élevés jamais observés.

L'ÉNERGIE PÈSE

Les bonnes exportations françaises n'auront pas suffi à compenser les importations de pétrole et de gaz. Les achats d'hydrocarbures naturels, qui "représentent 60 % du déficit de notre balance commerciale" enregistrent "une poussée très prononcée, sous l'effet combiné d'une hausse du volume des approvisionnements et d'une hausse des prix", selon le communiqué des Douanes.

TOUT N'EST PAS NOIR MAIS...

En juin, les exportations françaises ont réalisé une performance correcte, grâce à la relance des livraisons aéronautiques et spatiales et "un raffermissement des ventes de produits de l'industrie automobile". Malheureusement, le ralentissement de l'activité, les tensions protectionnistes, et les sanctions prises par les États-Unis envers l'Iran risquent d'affaiblir les commandes au deuxième semestre.

LE PLUS ÉNERVANT

C'est que pendant ce temps l'Allemagne enregistre chaque mois un excédent commercial. 121,5 milliards d'euros au premier semestre. Des chiffres qui renforcent l'excédent de l'Union Européenne avec les États-Unis et qui risquent d'énerver encore plus Donald Trump. Et la France risque de payer les dommages collatéraux.

LA CHINE RÉSISTE ET SURPREND

Les exportations chinoises ont augmenté de 12,2% sur un an en juillet, une progression nettement supérieure aux attentes après l'entrée en vigueur en juillet de droits de douane imposés par les Etats-Unis sur des produits en provenance de Chine. La balance commerciale chinoise affiche un excédent de 28,05 milliards de dollars (25 milliards d'euros) pour le mois de juillet. Par contre, l'excédent commercial avec les États-Unis a baissé à 28,09 milliards de dollars contre 28,97 en juin qui était un niveau jamais constaté sur un mois

LA GUERRE COMMERCIALE DU JOUR

Le 23 août. C'est la date à partir de laquelle les États-Unis vont appliquer des droits de douane supplémentaire de 25 % sur 16 milliards de dollars de produits chinois. L'annonce a été faite hier par le représentant américain du commerce. Washington appliquait déjà ces droits de douane depuis le 6 juillet sur 34 milliards de dollars d'importations chinoises. Au total, on est donc à 50 milliards de dollars, sur 279 produits.

VOTRE ARGENT DU JOUR

C'est la dernière chance pour investir sur un FIP corse et profiter d'une réduction de 38 %* avec une durée de détention plus courte. Il ne reste en effet qu'un seul produit disponible qui ferme à la fin du mois et : 1. Investir aujourd'hui vous vous offre la possibilité de gagner un an par rapport à une souscription en fin d'année et 2. La loi de finance pour 2018 devrait introduite un nouveau mode de calcul pour la réduction avec donc un taux plus faible. Dépêchez-vous de souscrire au dernier FIP corse disponible.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

La tendance haussière de la journée d'hier (le CAC a gagné 0,8 % à 5521 points) s'est poursuivie dans la soirée à Wall Street avec un Dow Jones en hausse de 0,16 % et un Nasdasq en hausse de 0,58 %. Les marchés sont toujours soutenus par les résultats (notamment Office Depot et Etsy) , le Nasdaq profitant également des rebonds de Facebook et Tesla. Ce matin Tokyo a fini en baisse de 0,08 %, prudent à la veille de discussions commerciales à haut niveau entre le Japon et les États-Unis. Le CAC 40 a ouvert en légère baisse de 0.05% ce matin. Sur le marchés des changes, l'euro poursuit son rebond entamé la veille face au dollar et repasse les 1,16 usd. Le pétrole et l'Or sont aussi en légère hausse à 74,6 dollars le baril et 1212,6 dollars l'once.

ON S'EN FOUT ?

Les soldes d'été se sont terminés hier avec un bilan encore décevant ; Le marché de Noël de Marcel Campion, exclu des Champs en 2017 pour "qualité médiocre", revient en 2018 aux Tuileries du Musée du Louvre avec "des produits réalisés en France" ; Elon Musk envisage le retrait en Bourse de Tesla, le titre s'envole à Wall Street; Les cultures d'orge en Europe ont été pénalisées par la chaleur : on risque une pénurie de bière ; Encore des problèmes à la SNCF avec 1500 passagers bloqués pendant de longues heures en Normandie à cause des orages ; La canicule est derrière nous, on attend 20 degrés en France ce jeudi : mince, on va cailler maintenant...

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 08/08/2018.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet